Tension arterielle | Mesurer ses constantes de santé

Comment prendre sa tension ?

Votre médecin vous a demandé de suivre votre tension à domicile pour diagnostiquer une éventuelle hypertension ou contrôler l’efficacité de votre traitement antihypertenseur ? Voici quelques conseils pour vous aider à utiliser de façon fiable votre autotensiomètre et à comprendre les valeurs obtenues.

Un homme utilisant un autotensiomètre Veroval®, appareil permettant de mesurer sa pression artérielle.

Quel tensiomètre choisir ?

Il existe deux types de tensiomètres, le tensiomètre de bras et le tensiomètre de poignet. Le choix du modèle doit tenir compte de votre mode de vie et de vos pathologies .  

Le tensiomètre de bras

Il est recommandé pour les personnes :

  • souffrant d’arythmies cardiaques
  • atteintes de maladies vasculaires
  • ne présentant aucune contre-indication à l’utilisation d’un tensiomètre de bras

Pour une mesure fiable, privilégiez un tensiomètre de bras muni d’un brassard adapté à la circonférence de votre bras.  

Le tensiomètre de poignet

Il est adapté pour les personnes :

  • désireuses d’une solution nomade
  • manquant d’autonomie pour enfiler le brassard (plâtre, souplesse, etc.)
  • les femmes ayant subi une mastectomie. Si vous avez subi ce type d’intervention chirurgicale, demandez toutefois l’avis de votre médecin.

 

Comment obtenir des résultats fiables ?

Que vous utilisiez un modèle de bras ou de poignet, veillez à lire attentivement la notice d’utilisation avant de vous servir de votre tensiomètre pour la première fois.

Bien positionner le tensiomètre 

Pour mesurer correctement la pression artérielle, le dispositif doit être bien positionné et certaines conditions doivent être respectées.

Si vous utilisez un tensiomètre de bras, le brassard doit être placé sur le haut du bras nu et utilisé en position assise droite.

Si vous utilisez un tensiomètre de poignet, posez le coude sur la table et relevez le bras de manière à maintenir le bracelet à hauteur du cœur pendant la procédure de mesure.

Bien vous préparer

De nombreux facteurs jouent un rôle dans la mesure de la pression artérielle. Tout d’abord, les mesures isolées ne sont pas significatives. Seule la moyenne d’au moins 18 mesures permet d’établir un diagnostic. Pour vous faciliter la vie, retenez la règle des 3/3/3 : pendant 3 jours consécutifs, prenez 3 mesures le matin à 1 minute d’intervalle, avant le petit déjeuner et 3 mesures le soir, entre le dîner et le coucher3.

Et pour ne pas obtenir de mesures erronées, il vous faut respecter certaines règles :

  • Prenez votre tension après 5 minutes de repos.
  • Ne buvez pas de café et ne fumez pas dans l’heure précédant la mesure.
  • Ne prenez pas votre tension si vous avez une forte envie d’uriner.
  • Ne bougez pas et ne parlez pas pendant la mesure.
  • Attendez au moins 1 minute entre deux mesures consécutives.
  • Prenez votre tension toujours à la même heure. 

Pour bien comprendre l’intérêt de ces pratiques, vous pouvez consulter notre article : Les 10 règles d’or pour mesurer la pression artérielle

 

Que signifient les valeurs obtenues ?

La pression artérielle désigne concrètement la pression exercée par le sang sur les artères2. Elle s'exprime par deux valeurs : la pression artérielle systolique (le premier chiffre) et la pression artérielle diastolique (le deuxième chiffre)3.

La pression systolique est la pression qui s’exerce quand le cœur se contracte et envoie le sang dans les artères. Elle représente la pression maximale du sang. La pression diastolique est la pression qui s’exerce lorsque le cœur se relâche pour se remplir à nouveau de sang3. Elle représente la pression minimale du sang. Les valeurs sont exprimées en mmHg (millimètres de mercure).

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Société internationale de l’hypertension (SIH), les valeurs systoliques et diastoliques de la pression artérielle sont divisées en six catégories.

Classification de la pression artérielle (PA) chez l'adulte : 

Évaluation
Pression systolique
Pression diastolique
Recommandation
Hypertension de stade 3 plus de 179 mmHg
plus de 109 mmHg Consulter un médecin
Hypertension de stade 2
160 - 179 mmHg 100 - 109 mmHg Consulter un médecin
Hypertension de stade 1
140 - 159 mmHg 90 - 99 mmHg Contrôles réguliers par le médecin
Valeur limite normale
130 - 139 mmHg
85 - 89 mmHg Contrôles réguliers par le médecin
Normale 120 - 129 mmHg
80 - 84 mmHg Autocontrôle
Optimale

jusqu'à 119 mmHg

jusqu'à 79 mmHg Autocontrôle


L’hypotension

En général, on parle de pression artérielle trop faible (hypotension) dans le cas de valeurs inférieures à 90 mmHg (pression systolique) ou 60 mmHg (pression diastolique)1. Si la tension artérielle est trop basse, le volume de sang qui atteint toutes les parties du corps est insuffisant. Par conséquent, les cellules ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène et de nutriments, et les déchets ne sont pas éliminés correctement.

Il est important de consulter votre médecin si vous présentez des signes d'hypotension, car ils peuvent indiquer des problèmes plus graves. Il peut également être utile de noter dans un carnet d’automesure tensionnelle, la nature de vos symptômes, le moment où ils se manifestent et ce que vous faites à ce moment.

L’hypertension

La tension varie naturellement dans la journée. De plus, beaucoup de facteurs peuvent faire monter la tension ponctuellement (faire du sport, fumer ou ressentir des émotions fortes). On parle d’hypertension artérielle (HTA) lorsque l’élévation de la pression est durable, c’est-à-dire lorsqu’elle persiste même au repos et sans stress.3,4,5 

L’hypertension est une maladie silencieuse chronique, et nombreux sont ceux qui ignorent en souffrir4. En effet, l’hypertension artérielle ne provoque souvent aucun symptôme. Pourtant, une pression artérielle qui reste longtemps trop élevée accroît le risque d’endommager des organes vitaux tels que le cœur, les reins ou les yeux. Une mesure régulière permet d’être informé de manière fiable de l’évolution de la pression artérielle. Ces mesures sont importantes pour repérer à temps l’hypertension et éviter le développement de maladies associées. 

La seule méthode pour diagnostiquer des problèmes de pression artérielle consiste à effectuer des contrôles réguliers. C’est pourquoi HARTMANN a mis au  point des autotensiomètres pour prendre votre tension en toute autonomie ainsi que Veroval® medi.connect, pour transmettre facilement et rapidement vos données à votre médecin.

Les articles qui pourraient également vous intéresser

S'abonner à la Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter et recevez une remise de 5€ valable sur votre première commande.

S'abonner à la Newsletter

Recevez en exclusivité nos offres promotionnelles et conseils santé dans votre boîte mail.

Les données collectées par la société Laboratoires PAUL HARTMANN Sàrl font l’objet d’un traitement ayant pour finalité la gestion de votre demande d’inscription à la Newsletter. En vous abonnant, vous acceptez de recevoir de la communication de la part de la société Laboratoires PAUL HARTMANN Sàrl. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et de vos droits, consultez notre politique de protection des données.

Vous y êtes presque

Vérifiez votre boîte mails et confirmez votre inscription en cliquant sur le bouton affiché dans l'email que nous venons de vous envoyer à l'adresse mail avec laquelle vous vous êtes inscrit à la newsletter.

Cette adresse e-mail est déjà inscrite pour la newsletter.

Les produits la gamme Veroval® sont des dispositifs médicaux, consultez votre médecin ou votre pharmacien pour plus d’information.  
1Low blood pressure (hypotension), Mayo Clinic. En ligne, consultée en juillet 2020. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/low-blood-pressure/symptoms-causes/syc-20355465.
2Comment prendre sa tension artérielle à domicile, Ameli.fr - Novembre 2019.
3Fédération française de cardiologie. Hypertension artérielle - Premier facteur de risque cardiovasculaire 2019.
4INSERM - Hypertension artérielle (HTA), une affection cardiovasculaire fréquente aux conséquences sévères - Novembre 2018.
5SFHTA, Fiche Mémo - Prise en charge de l’hypertension artérielle de l’adulte, Septembre 2016.
Réf : HDBP25202304